Roquebrune – Ventabren – Moulinet – Roquebrune

http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2012/vol/20122851

Je sens la bonne journée et arrive tôt avec JPT au déco du Mont Gros. Ca sent bon le thermique avec du soleil et du frais au deco, une bonne brisette de 10 déjà installée.

Laurent Franck et Bruno L. les acrobates nous rejoignent pour une journée de runs. Leur premier envol dissipe tout doûte ! C’est du bon. Je décolle et fait 1600, ça met bien en selle. JPT semble à la peine, je sais aussi qu’il a un RDV impératif en fin d’après midi, cela doit limiter sa liberté.

J’arrive à faire 1800 entre St agnès et le Col de Castillon, il y a encore plus à prendre au sud, j’ai du rater le vrai thermique du secteur. Peu importe, je vais pouvoir me jeter sur l’Agaisin et… faire un inexporable tas.

Non attention au piège ! Avec moins j’aurais poursuivi vers l’Italie et le Gramond, mais 1800 quand même, c’est une invitation à tenter le diable.

On peut regarder ce vol quelques jours après où je reste à Ouest de Sospel jusqu’à la baisse des canons.

J’arrive ric-rac sous la Baisse de Canons (le petit plat sur la créte qui mêne au Mangiabo). Je bourrine un peu c’est fort avec du NO mais ça passe et je monte bien. Beaucoup de neige, les trajectoires au dessus de la crête sont tout sauf porteuses comme elle le sont d’habitude. Je commence à couler au Ventabren, ce petit radiateur minéral perdu dans la neige ne donne rien. Et je rate ce qui doit se passer au large.

Allons voir de l’autre côté de Moulinet. Ca remonte, je perds le thermique et du coup je ne peux pas vraiment me permettre de raccrocher la crête de Peira-Cava. Je vais voir en aval sur une pyramide qui me semble bien exposée et bien ensoleillée : c’est catastrophique. Du coup je retraverse sans attendre la vallée pour venir en face ouest sous la baisse des canons assez bas, à genre 1400.

C’est super, le vario bipe, en fait je me maintiens et gagne même du terrain. Un peu déçu quand même de devoir me battre dans du mini vario, je suis joueur et chemine pour me repositionner en amont à un endroit que je juge plus potentiellement plus interessant : la crete qui part de moulinet pour aller au Ventabren. Bingo !!! C’est bien fort, ça décalle mais je ne me laisse pas impressionner et ça me met en selle pour prendre ma revanche sur le Ventabren.

Ca monte bien, je fais gaffe à ne pas dépasser le plafond TMA, ensuite pour retourner au Mangiabo je perds tout (inimaginable dans des conditions normales et sans neige). Arrivé au col au nord du sommet je prends une ENORME zone ascendante dans laquelle je me contente de passer droit et qui me permet de faire une superbe transition vers le col de Castillon.

J’arrive un peu juste mais la bonne nouvelle est qu’il n’y a pas une terrible brise de Mer. J’arrive donc à enrouler, décallé d’abort vers le nord puis vers l’est. Je fais gaffe à l’alti et part de 1800 vers Gorbio ou je ne trouve rien. Je continue sans me poser de question vers Roquebrune. Ca passe même si la fin était un peu flippante avec une finesse et une vitesse qui tombent (because Ouest + Brise de Mer).

Trop content, personne en l’air, je fais un bout de cap (il faudrait que je bricole un peu plus bas pour voir si ça porte mais en fait je m’en fiche en peu de grappiller 2 kms).

Je coupe même vers la plage quand j’aperçois une Enzo qui est pas mal au dessus du village. Du coup je la rejoins et on arrive à remonter au vent du Vista Palace. Le mec n’a pas pas faibli et à maintenu une superbe trajectoire accélérée sous le vent sans permettre à son aile de broncher. En petit joueur, je me fais embarquer un peu au large en relachant le barreau et je perds dans l’histoire au moins 5 minutes. Enfin je me repose en one-shot au Mont Gros, un peu trop derrière mais ça l’a fait.

C’était pas la grosse joie que j’avais ressentie il y a 3 ans et demi…. mais avec le temps je l’apprécie quand même bien ce vol.

En mars 2009 Roqeubrune – Sospel – Grosso AR en Aspen 2 Freestyle.
Posé sur la plage de Roquebrune avec beaucoup d’émotion car il y avait les amis, ma copine et c’était un rêve que j’avais depuis longtemps. Un très bon souvenir.

Laisser un commentaire